Comment choisir sont Avocat: Les questions à poser

Pratique

Il s’agit évidemment de la première question à poser. La plupart des avocats ne travaillent que dans un ou quelques secteurs de droit et la première chose à faire et de vous assurer qu’il pourra vous aider adéquatement.
Le plus important dans une relation avec un professionnel est que vous vous sentiez en confiance. Nous vous suggérons donc de poser des questions afin de vous rassurer quant à la compétence de votre avocat, le tout afin de développer une relation professionnelle satisfaisante avec lui. Voici quelques questions pertinentes :Combien d’années d’expérience a-t-il?
  • A-t-il l’habitude avec ce genre de dossier?
  • A-t-il un bon taux de succès?
  • M’explique-t-il les différents aspects de mon dossier?

Les Coûts

Voilà une question épineuse… Il est souvent impossible de répondre dès le début du dossier quant au coût total et final. Beaucoup de variables entrent en ligne de compte dont notamment le type de dossier et la complexité de la situation. Par contre, il est souvent possible de faire des estimations et l’important est de bien comprendre comment les honoraires seront calculés. La méthode la plus courante est le taux horaire.

Alcool au volant

Malheureusement, la réponse est oui. Par contre, après quelques années, vous pourrez faire une demande à la Commission.
Normalement oui, dans la mesure où vous n’avez qu’un seul dossier d’alcool au volant. Les douaniers américains permettent alors généralement l’entrée aux États-Unis.
La limite légale d’alcool permise dans le sang pour la conduite automobile est de 80mg par 100mL de sang, soit le fameux .08. Mais que représente ce pourcentage pour vous? La quantité d’alcool que vous pourrez boire avant d’atteindre cette limite dépend de plusieurs facteur soient
  • Votre sexe
  • Votre poids
  • La période sur laquelle vous consommez de l’alcool
  • Votre taux d’élimination d’alcool**

Attention! Ces chiffres sont donnés à titre indicatif seulement! Vous restez responsable de vous assurer que vous ne dépasser pas la limite!

HOMMES

Nombre
de consommation*
125 lb
57 kg
150 lb
68 kg
175 lb
80 kg
200 lb
91 kg
250 lb
113 kg
1 34 mg 29 mg 25 mg 22 mg 17 mg
2 69 mg 58 mg 50 mg 43 mg 35 mg
3 103 mg 87 mg 75 mg 65 mg 52 mg
4 139 mg 116 mg 100 mg 87 mg 70 mg
5 173 mg 145 mg 125 mg 108 mg 87 mg

FEMMES

Nombre
de consommation*
100 lb
45 kg
125 lb
57 kg
150 lb
68 kg
175 lb
80 kg
200 lb
91 kg
1 50 mg 40 mg 34 mg 29 mg 26 mg
2 101 mg 80 mg 68 mg 58 mg 50 mg
3 152 mg 120 mg 101 mg 87 mg 76 mg
4 203 mg 162 mg 135 mg 117 mg 101 mg
5 253 mg 202 mg 169 mg 146 mg 126 mg

* Une consommation = 12 onces de bière, 5 onces de vin de table, 3 onces de vin fortifié (apéritif, 1½ once de rhum, gin, scotch, vodka, etc.)

** Élimination : Soustrayez 15 mg pour chaque heure écoulée depuis la première consommation pour tenir compte du travail d’élimination de l’alcool effectué par votre organisme, c’est-à-dire, 5h20 pour neutraliser complètement 80 mg d’alcool. Gardez toutefois en tête que ce 15 mg/h représente la moyenne : certaine personne élimine l’alcool plus rapidement (20 mg/h) et d’autres plus lentement (10 mg/h)

L’infraction de conduite avec les capacités concerne les symptômes que la personne présente qui sont reliés à la consommation d’alcool (conduite erratique, difficulté de langage, problème de dextérité, yeux rouge et/ou vitreux, etc…)

Il est possible d’être sous la limite légale de 80 mg% tout en ayant les capacités affaiblies, notamment lorsque la consommation d’alcool est jumelée à de la fatigue. Il est alors interdit de conduire!

Également, n’oubliez pas que beaucoup de médicaments et de drogues combinés à de petites quantités d’alcool peuvent vous rendre complètement incapable de conduire un véhicule.

  • Suspension immédiate du permis : 90 jours
  • Amende : minimum de 1 000 $
  • Casier judiciaire
  • Révocation du permis : un (1) an

Si le résultat dépasse le double de la limite permise (donc 160 mg%), il s’agit d’un facteur aggravant et la révocation du permis de conduire passe à trois (3) ans.

Toutefois, dans les deux cas, vous pourrez récupérer votre droit de conduire après trois (3) mois à la condition de remplir toutes les conditions exigées par la SAAQ et de faire installer un anti-démarreur avec éthylomètre dans votre véhicule.

Il va sans dire que cet appareil n’est pas fourni gratuitement et que vous devrez le louer.

L’infraction de refus, que ce soit au moment de l’appareil de détection approuvé (sur le bord de la route) ou de l’alcootest (test plus précis au poste de police) entraîne les mêmes conséquences que la conduite avec plus de 160 mg%.